Perepiscopus

Déclaration du nouveau noyau dirigeant de la CEF

Commentaire (1)
  1. Goupille dit :

    On dirait le Politburo…
    Pas une once de mysticisme… Pas une once de spiritualité et d’enthousiasme…
    De tristes têtes de fonctionnaires…

    Qui parlent de renouvellement des Présidents de commission quand on les interroge sur le renouveau missionnaire…
    Qui répondent groupes de travail sur les abus sexuels dans l’Eglise, et abus sexuels en réponse à la crise actuelle de l’Eglise. Donc qui se laissent enfermer dans l’écume malveillante des jours, quand les abus sexuels – supposés – sont l’arme new look de la destruction de ce qui reste de l’Eglise, comme les abus sexuels – supposés – des pères ont été l’arme massue utilisée dans les divorces des années 90…
    Qui ne recommandent que de ne pas s’affoler face aux défis que doit relever l’Eglise de France, le Plaisir ayant remplacé le Devoir au prix de la “transformation de l’Evangile”… Comme l’Armée, la CEF est en retard d’une guerre… La présence massive et combative de l’islam dans notre pays ne leur est pas encore parvenue… Ils “dialoguent”, autre commission Théodule…
    Qui poursuivent obstinément le laminage égalitaire de la laïcisation protestante contre les clercs…
    Qui répondent dossiers et recomposition des diocèses en terme de grands chantiers…

    Consternant…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »