La Fraternité Saint-Pierre en République Tchèque

Download PDF

Nous avons déjà évoqué les développement de la Fraternité Saint-Pierre en République Tchèque depuis plusieurs mois, notamment grâce à plusieurs vocations originaire de République Tchèque. La lettre du mois de la Confraternité Saint-Pierre évoque le développement dans ce pays.

Après la Chine, la République Tchèque est le pays au monde avec le plus grand pourcentage d’athées ; c’est dans ce même pays de saint Wenceslas pu de saint Jean Népomucène que la Fraternité s’efforce depuis déjà un certain temps de s’implanter.

Trois prêtres Tchèques appartiennent  à la FSSP et deux séminaristes du même pays se forment en vue du sacerdoce dans nos maisons.

À tour de rôle, deux prêtres se relaient dans un apostolat qui nous a été confié et visitent des chapelles liées à la Messe traditionnelle dans quatre diocèses.

Alors qu’il n’était encore que séminariste, l’abbé Jakub Zentner (le premier prêtre Tchèque ordonné pour la FSSP) préparait le terrain d’un futur apostolat en organisant des camps de jeunes et d’autres activités en lien avec les communautés traditionnelles Tchèques.

À la suite de son ordination en 2016, il visita tous les mois la communauté tridentine de Prague ainsi que celle de Litoměřice au nord de la Bohème.

Durant l’été 2016, des confirmations selon le rite ancien furent administrées au monastère Cistercien de Vyšší Brod, communauté monastique célébrant exclusivement la forme extraordinaire du rite romain. Plusieurs dizaines de fidèles étaient présents pour cette cérémonie où l’officiant, Monseigneur Athanasius Schneider prêcha en Tchèque.

L’Evêque du diocèse de České Budějovice (Budweis) Monseigneur Vlastimil Kročil était un peu soucieux au départ. Avec le temps et surtout la connaissance de ce groupe de fidèles attachés à la forme extraordinaire, son attitude changea. Dans un pays à la recherche de chrétiens actifs, ces fidèles furent un heureux présage.  Et ce même Evêque finit par inviter la Fraternité dans son diocèse et depuis l’automne dernier, nous œuvrons dans ce diocèse du Sud de la Bohème.

Nous avons reçu la charge de la Chapelle de Lorette dans le village de Římov, à 14km au sud de České Budějovice (Budweis). C’est une église conséquente, liée à des apparitions reconnues par l’Eglise du XVIIème siècle.

On lira également sur le développement de la forme extraordinaire en République Tchèque avec l’interview du père Ian Justyn, prieur du monastère cistercien de Vissy Brod dans la dernière lettre de Paix Liturgique (n°689 du 2 avril).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *