La cathédrale de Belfort, dernière à avoir été consacrée cathédrale en France

Download PDF

Le saviez-vous ? La cathédrale Saint-Christophe est la plus “jeune” de France. Mgr Dominique Blanchet, évêque du diocèse de Belfort-Montbéliard, précise :

« La dernière à avoir été consacrée plutôt ».

Saint-Christophe a été achevée en 1750, soit plus de deux siècles avant la cathédrale de Créteil (1966). Mais dans les années 1960, l’édifice belfortain n’était alors qu’une basilique. La cathédrale a été bâtie en tant qu’église abbatiale de 1727 à 1750 par l’entrepreneur Henri Schuller sur les plans de Jacques Philippe Mareschal, ingénieur ordinaire du roi à Strasbourg.

« Le diocèse n’a été créé qu’en 1979 et il fallait alors désigner une cathédrale ».

Le diocèse a été créé en 1979 par détachement d’une partie nord-est de l’archidiocèse de Besançon. L’évêque siège à Belfort, le pays de Montbéliard étant historiquement protestant. Néanmoins une nouvelle maison du diocèse a été établie à Trévenans dans l’espace central entre Belfort et Montbéliard, à proximité des grands équipements nord francs-comtois (université, gare TGV et hôpital).

Plusieurs édifices étaient en concurrence : la basilique Saint-Christophe, l’église Saint-Joseph, la plus grande de Belfort, et l’église Saint-Maimboeuf à Montbéliard, dans l’optique d’en faire une co-cathédrale aux côtés d’un édifice belfortain. Saint-Christophe sera finalement érigée cathédrale le 3 novembre 1979.

Quarante ans plus tard, « il reste encore à lui donner ses habits de cathédrale » au sein d’un diocèse qui s’étend sur trois départements (Territoire de Belfort, Doubs et Haute-Saône). Il manque notamment la cathèdre. Une commission d’aménagement a été créée pour piloter son réaménagement intérieur.