Il ne faut donc pas parler de Jésus ? Surtout pas !

Download PDF

C’est l’avis du père Christoph Theobald, jésuite, théologien, auteur de Urgences pastorales, comprendre, partager, réformer (Bayard), dans l’émission “Mille questions à la foi” sur Radio Notre-Dame… :

Il ne faut donc pas parler de Jésus ?

Surtout pas ! Il faut d’abord que l’autre sente que je suis là devant lui, pour lui, de manière gratuite. Quand aura lieu une conversation d’une véritable profondeur, je pourrai peut-être à tel ou tel moment me présenter comme chrétien, mais c’est parce que nous serons sur un terrain sur lequel l’autre pourra m’entendre.

Dans les réactions, on trouve ce commentaire :

Christoph Theobald est sans doute un de nos plus brillant théologien, j’avais suivi un de ses cours au centre Sèvre. Mais il y a dans cet interview une posture post-Vatican 2 qui n’a jamais été efficiente, et qui l’est encore moins aujourd’hui qu’elle ne l’a été dans les précédente décennies. Cette posture se cristallise ici sur cette question de l’interview “Il ne faut donc pas parler de Jésus ? – C. T. : Surtout pas !”. On peut vivre pleinement de l’Evangile, si on ne dit pas explicitement ce qui nous anime on ne permet pas aux autres de rencontrer le Christ. On est comme le doigt qui pointe vers la lune mais qui cacherait de l’autre main la lune pour que personne ne la voit. Notre entourage nous trouvera peut-être exemplaire, s’extasiera devant le doigt mais ne verra pas la lune. Dans mon milieu professionnel je suis identifié comme catho pratiquant, et je suis régulièrement interrogé sur tel ou tel aspect de la foi, de l’Eglise… Ces question m’auto évangélise aussi car je n’ai pas toujours la réponse et cela me force à approfondir ma foi. Je suis pour mes collègue le seul contact qu’ils ont avec l’Eglise. Cela me donne une responsabilité, cela m’expose, me rend parfois vulnérable à certains sarcasmes, mais si je ne dis rien, personne ne leur en parlera. Il existe aujourd’hui plein de façon de faire comprendre que l’on est chrétien sans agressivité, même sans parler en portant un t-shirt catho par exemple comme ceux-là https://dlam.fr, ou simplement lorsqu’un collègue nous demande ce que l’on a fait ce WE oser lui dire que l’on a fait une retraite spi…. Si nous ne parlons pas du Christ, qui en parlera….