Summorum Pontificum

Une mission en Chine, en Corée et au Japon

Commentaire (1)
  1. Patricia dit :

    Bravo pour cette mission mais… “Nagazaki”? Non, mille fois non. C’est NagaSaki. Les francophones ont la fâcheuse tendance à prononcer un Z quand un S est intervocalique mais c’est oublier que la transcription latine des noms japonais n’est pas prévue pour la langue française… et que, de toute façon, l’original ne s’écrit évidemment pas en lettres latines. En kanji (sinogrammes japonais), aucun doute, c’est bien un S qu’on prononce.
    Cet exemple montre comment, à partir d’une prononciation erronée, on en vient à massacrer même rétroactivement l’orthographe. Un comble!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »