Collabos des Anglais hier, dhimmis des mahométans aujourd’hui

Download PDF

Coup de gueule d’Alain Sanders dans le quotidien Présent :

Quelle est la différence entre le grand poète chrétien Francis Jammes (1868-1938) et Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes, outre à un « m » près une homonymie patronymique ratée ?

Le premier a écrit des chefs d’œuvre comme De l’Angélus de l’aube à l’Angélus du soir (1898), Les Géorgiques chrétiennes (1912), Le Bon Dieu chez les enfants (1921), etc. Le second a pondu une lettre très soumise pour ses « chers amis musulmans ».

Cette lettre a été envoyée à l’occasion de l’Aïd el-Fitr qui marquait récemment – nul n’est censé l’ignorer… – la fin du ramadan. Ce qui, en principe, n’est pas la tasse de thé (même à la menthe) d’un évêque catholique dans la France qui fut naguère la fille aînée de l’Eglise. Mais elle est le signe – et ce n’est pas nouveau – que la dhimmitude frappe désormais la hiérarchie catholique au plus haut niveau (à commencer par l’évêque des évêques).

Ainsi commence la lettre de Mgr James à l’en-tête du diocèse de Nantes : « Chers amis musulmans, le Ramadan (c’est Mgr James qui met une majuscule à ramadan), consacré au jeûne, à la prière et à l’aumône s’achève. » Et ça continue avec les « meilleurs vœux » de l’évêque qui réaffirme sa volonté de « continuer à tisser des liens d’amitié » avec les musulmans « au nom de la communauté catholique en Loire-Atlantique » (embarquée sans avoir eu à donner son avis dans ce lèche-babouche épiscopal).

Pour faire bonne mesure, Mgr James cite un texte co-signé à Abou-Dhabi, le 4 février 2019, par le pape François et le Grand Imam d’Al-Azhar, Ahmad Al-Tayyeb : Document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et le vivre ensemble (je vous invite à le lire dans son intégralité ce texte, ça vaut son pesant de deniers du Colt…).

Citation : « Nos religions nous invitent à rester enracinés dans les valeurs de la paix, à défendre les valeurs de compréhension mutuelle, de fraternité humaine et de coexistence harmonieuse : rétablir la sagesse, la justice et l’amour. » Comment un évêque, qui n’ignore rien du martyre des chrétiens dans la plupart de pays musulmans (mais pas seulement comme l’ont tragiquement rappelé les récents massacres au Sri-Lanka qui ont, c’est vrai, moins troublé le pape que le sort de ses chers migrants), peut-il se vautrer dans une telle dhimmitude ?

Sur le site du diocèse de Nantes, un (in)certain Père Gérard Epiard aura eu la tâche d’être le propagandiste zélé de la missive épiscopale auprès des diocésains : « N’hésitez pas à vous en faire le relai (sic) auprès d’amis musulmans ou en le portant à la mosquée de votre quartier (resic). »

Vous me direz que ce clergé n’aura pas été le seul à avoir fait la danse du ventre à l’occasion du ramadan. Toute la classe médiatique, les hidalguesques de la Mairie de Paris, de nombreux maires et des élus (par exemple à Montpellier où se sont distingués le maire, le préfet de l’Hérault, la représentante du CRIF et, là encore, un évêque, le peu glorieux Mgr Carré), ont témoigné – au mépris de la laïcité dont ils ont pourtant plein la bouche – de leur soumission empressée (rappelons que le mot islam veut dire « soumission ») à un islam de plus en plus prégnant. C’est vrai. Mais ceux-là ne sont pas des bergers de l’Eglise catholique (dont « une partie est devenue une association humanitaire pro-migrants », comme le déplore Robert Ménard).

Le 30 mai 1431, Jeanne d’Arc, qui va périr sur le bûcher, lance à Mgr Cauchon (pas de Nantes, lui, mais de Rouen) : « Evêque, c’est par toi que je meurs ». Collabos des Anglais hier, dhimmis des mahométans aujourd’hui.

1 comment

  1. emilie

    Merci de nous proposer (pour une fois) de commenter.

    Merci à Présent de publier le “coup de gueule” de Mr Sanders et à Riposte Catholique de le faire connaître à ses lecteurs.

    Ces deux événements : les souhaits de Mgr James aux musulmans pour le dernier ramadan et la visite du Pape à Abou-Dhabi, le 4 février 2019 ont sérieusement énervés et scandalisés certains catholiques pour être ravis d’enfin trouver quelqu’un qui peut crier son “coup de gueule” à la France entière.

    En effet, comment un pape (qui a du mal à s’agenouiller devant le Saint Sacrement) n’a pas hésité, alors que personne ne le lui demandait, de baiser les souliers des officiels qui le recevaient et humilier ainsi les catholiques par des gestes de soumission à une religion (satanique) ?
    Quant à l’évêque de Nantes et son laïus aux musulmans pour le ramadan on se demande si lui et la plupart de ses collègues sont les Pasteurs des catholiques ?
    C’est incroyable d’être aussi naïf avec cette religion qui tue ou persécute les chrétiens en de nombreux pays. Quel déni de la part de certains hommes d’église, c’est à se demander s’ils se renseignent auprès des musulmans convertis !!!
    En tant que catholiques, il est déplorable que des évêques reçoivent des musulmans dans nos cathédrales ou églises pour “prier” alors qu’on refuse l’accès de ces lieux aux catholiques traditionnels, par exemple pour le pèlerinage de Chartres à Paris.

    Merci Mr Sanders, nous sommes nombreux à penser comme vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *