Summorum Pontificum

Faire célébrer des messes

Article précédent
Etat d'exception liturgique?
Commentaire (1)
  1. C’est tout juste s’ils ne célèbrent pas la messe par procuration, surtout en ce temps qui est le sommet de notre vie chrétienne !
    Ils ne peuvent pas faire, eux, médecins des âmes à la suite de Jésus-Christ, in persona Christi, comme le font les médecins, les infirmiers et infirmières, les aides-soignants qui prennent des risques pour soigner les corps en souffrance, à cause de ce mal invisible ?

    Une fois de plus, tradi ou pas, ces prêtres ne se comportent pas comme prêtres pour l’éternité, désolé pour eux !

    Vous n’avez pas honte, à RC, de relayer cette “publicité” sans commentaire distancié (euphémisme) ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »