Divers Jeanne smits

Le suicide assisté par la petite porte au Royaume-Uni

Commentaire (1)
  1. admd34 dit :

    le suicide est une liberté, la liberté de chacun, interdite par l'Eglise non pas dès ses débuts, mais beaucoup plus tard, non interdite par le Christ. nous sommes libres de notre vie.
    ensuite, quelle aide possible au suicide ou à l'euthanasie?
    respectons tous les citoyens du monde, quelle que soit leur religion ou leur philosophie, et que chacun puisse mourir sans trop de souffrances, et selon son choix.
    les admd du monde demandent seulement cela: respecter le choix de chacun et l'aider dans la mesure où son choix est “raisonnable”: état de souffrances (morales et physiques)qu'on ne peut plus soulager, mort prochaine,choix réitéré et déterminé
    ensuite qui peut aider?
    seuls les médecins peuvent nous procurer des médicaments létaux, donc il faut bien que ce soit eux qui aident, c'est leur travail d'accompagner les malades vers la mort, lorsqu'on ne peut pas guérir.
    mais toutes les lois où on propose au médecin d'aider le font dans le respect du médecin, qui a un droit de réserve: celui qui ne veut pas aider, pour des raisons religieuses ou morales personnelles, le peut. On lui demande seulement d'orienter alors la personne vers un médecin dont les idées ne l'empêchent pas d'aider.
    donc respectons tous les citoyens du monde et rendons légalement possible une aide à mourir, nécessairement médicale (ou alors il faut admettre que d'autres que les médecins peuvent donner des médicaments?)
    chaucn en disposera ou non
    l'Homme en général préfère vivre le plus longtemps possible, alors les candidats au suicide ne vont pas se bousculer, n'ayez pas peur…
    de 1 à 2% des mourants demandent une aide dans les pays où elle est possible…pourquoi ne pas les respecter?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »