Brève

Déconfinement : à l’étranger c’est même pire !

Commentaires (3)
  1. Pere Louis-Marie Salle,des Missionnaires Serviteurs des Pauvres dit :

    Cher monsieur,lecteur assidu et tres reconnaissant de Riposte Catholique,je vous remercie avant tout pour votre apostolat.Pretre,religieux missionnaire au Perou dans le Mouvement des Missionnaires Seviteurs des Pauvres,tres soutenu par Fontgombault en France,je voulais vous faire remarquer que la ou je vis a Cuzco comme dans tout le Perou,la situation ets catastrophique.Avant tout,les fideles,a part des exceptions comme notre centre avec nos internes et petits seminaristes,nles fedeles donc n ont plus le St Sacrifice de la Messe ni la Confession depuis mars !! Cest un grande peine pour les ames de tant de pauvres gens.Nous essayons, avec la Grace de Dieu,d aider.Que le Bon Dieu nous delivre de cette peste du coronavirus qui empechent aussi l ecole dans son exerdcice norma.l

    1. Jean-Marie Vaas dit :

      Merci pour votre soutien !

  2. Albéric dit :

    Je vous trouve de mauvaise foi dans cette article ( comme assez souvent d’ailleurs quand veut trop prouver , on ne prouve rien ).
    Pourquoi les églises à l’étranger doivent-elles s’astreindre à une inscription pour les messes dominicales ? Parce que précisément, à l’inverse de la France, l’assistance dominicale obligatoire est prise très au sérieux et que, à la différence de le France encore, les églises sont pleines, souvent à craquer, ( et pas que pour des messes « tradis, ne vous en déplaise ). Par conséquent , oui, pour respecter les distances , la capacité d’accueil diminuant , il faut s’inscrire, et multiplier les messes aussi. ( ce que recommande Mgr Rey à Toulon ).

Traduire le site »