En Une

Pardon de la Saint-Yves: ils défient finalement l’interdiction du préfet

Commentaires (7)
  1. Courivaud dit :

    S’ils sont mis à l’amende, qu’ils n’oublient pas de faire la quête, comme le font les syndicalistes lorsqu’ils subissent une entrave au droit syndical et que l’on porte atteinte aux libertés fondamentales du travail.
    Qu’ils ouvrent une cagnotte et je contribuerai (mais pas avec PayPal, affidé aux GAFSA)

  2. véronique de Beauregard dit :

    Le curé de Tréguier n’a pas « défié » ni « contourné l’interdit », il a utilisé le droit que nous avons tous de nous promener sur la voie publique.

  3. MEZERAY dit :

    les hommes d’Eglise ont rallié officiellement la république en 1892. S’ils veulent cesser d’être schyzophrènes qu’ils rompent avec la république. En attendant, non merci de leurs pleurnicheries.

  4. jacques Charles-Gaffiot dit :

    Bravo ! Pour une fois que le clergé se montre courageux !!! Il faudrait songer à un hommage collectif adressé à ce prêtre.

  5. Jean Ducret dit :

    Un curé courageux qui suscite l’admiration ! Puissent certains prélats (dont le sien !) suivre son exemple !

  6. Moussard dit :

    Bravo au Père Guillaume ! je n’ai pas l’habitude d’exprimer mes opinions via internet mais, là, je reconnais le courage du curé de Tréguier, ville où j’ai mes attaches l’été près de ma famille. Même si le curé de Tréguier a utilisé son droit de se promener, il est passé outre pour célébrer St Yves !

  7. J’espère que cet exemple soit suivi de beaucoup d’autres.

Traduire le site »