En Une

Sainte-Germaine de Calais : des vitraux classés à sauver

Commentaire (1)
  1. Plusquellec dit :

    Que ce soit à La Salette ou à Akita, NOTRE DAME nous a prévenus : Il y aura une perte considérable de la foi jusqu’au plus haut niveau de l’église, évêques contre évêques, cardinaux contre cardinaux et le Christ nous l’a dit: se souviendra-t-on de moi quand je reviendrai sur la terre? Il serait temps que certains de nos évêques se ressaisisse, ils sont les pasteurs à la tête du troupeau et de plus avec leur crosse doivent rattraper les brebis égarées, on a maintenant l’impression que beaucoup désert le terrain est abandonné les brebis où en sont-ils ? Ne peut-on avancer des chantiers de reconstruction de bénévoles pendant les vacances ? N’y a-t-il aucun architecte chef de chantier maçon professionnel qui accepterait de donner quelques heures Ou quelques jours de leur temps pour participer à une œuvre de reconstruction, de rénovation, et surtout de maintien d’œuvre d’art qui souligne la grandeur de l’élévation vers Dieu ? La France a-t-elle à ce point perdu le contact avec toute marque de la transcendance ? Lorsqu’on veut détruire une église je me demande vraiment où sont les énergies. Quand on pense à Saint Avold dans l’est de la France où le recteur de la basilique a tout pris en main alors qu’elle devait être détruite : tout a été relancé et maintenant c’est une Paroisse et une église vivantes! Il faut souligner de telles initiatives les faire connaître et stimuler tout ceux qui voudraient peut-être se lancer si on les y aidaient ! Seule la foi donne de l’élan, et la France est devenue terre de mission, alors que c’était , elle , la terre d’évangélisation et la terre d’où partaient les missions .

Traduire le site »