Divers Jeanne smits

Herman Van Rompuy est-il un défenseur de la vie ?

Commentaire (1)
  1. PAUL BELIEN ET « THE BRUSSELS JOURNAL »

    C’est avec une certaine perplexité que j’ai pris connaissance de votre article « Herman Van Rompuy défendra-t-il la culture de la vie ? »
    Vous vous référez exclusivement et assez curieusement au sieur Paul Belien, écrivain prolifique et pro-américain à tous crins, ex-journaliste de la « Gazet van Antwerpen » (quotidien de tendance agnostique et inspiré par la vision de la société issue de mai 68), éditeur néerlandophone du blog libertaire-conservateur « The Brussels Journal » (bilingue : néerlandais-anglais – exit le français – ; qui donc le finance ?)
    Fondé en 2005, ce site prétend incarner la pensée néo-conservatrice mais émane essentiellement de ce militant de la nouvelle droite très proche du « Vlaams Belang » dont il fait figure d’éminence grise.
    Mais laissons la parole au journaliste belge François Janne d’Othée : « Certains Flamands pensent qu’une Bruxelles davantage anglophone entraînera le recul du français et donc un regain d’influence flamande. « L’anglicisation de Bruxelles est la vengeance des Flamands », assène sur son site « The Brussels Journal » l’ex-journaliste Paul Beliën, proche du Vlaams Belang. Il affirme ne parler qu’en anglais avec des francophones à Bruxelles : « Ainsi, si son anglais est plus mauvais que le mien, ce sera lui le petit provincial ». Sans doute les deux, car à force de se précipiter vers l’anglais dominant, c’est sa propre tombe linguistique qu’on risque de creuser. Et cela vaut d’abord pour le néerlandais, maillon faible. Or, dit Carlo Luyckx, « la vitrine internationale de Bruxelles est de nature à promouvoir le néerlandais et le français bien au-delà de nos frontières ». Ceux-ci sont donc des alliés bien plus que des concurrents. »
    Maladivement anti-francophone, Paul Belien est l’architecte du programme socio-économique du « Vlaams Belang », parti séparatiste qui veut l’éclatement de la Belgique au bénéfice d’une Flandre indépendante.
    « Lode Claes, philosophe belge » : laissez-nous rire quelque peu… Journaliste et politicien (1913-1997), ce fut surtout un nationaliste flamand pur jus.
    Dans les citations que vous faites un peu légèrement, l’affaire de la loi sur l’avortement est traitée de manière incomplète et très caricaturale… Toutes les déclarations de Paul Belien, minables d’expression et simplistes, transpirent la rancœur d’un pâle type. Et que de jugements éculés ! Et il ose parler de « démocratie » : de quoi s’agit-il donc pour lui ? Il n’a certainement pas lu les pages lumineuses et définitives de Madiran à ce sujet.
    Jean-Pierre DESTREBECQ

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »