Summorum Pontificum

L’Entente Catholique de Bretagne

Commentaires (7)
  1. Cette énorme gaffe de notre pape l’a fâché avec de nombreux évêques qui avaient mis en place un modus vivendi évoluant dans le bon sens. Inutile de manifester devant les nonciatures, autant prier et faire le dos rond. Ne pas monter aux extrêmes et ne pas oublier que “Tel un eunuque qui voudrait déflorer une jeune fille, tel celui qui prétend rendre la justice par la violence” (bible)

    Jésus est le prince de la paix
    Vita tua via nostra dit l’Imitation

  2. Kevin dit :

    Que de gaffes, la dernière sa gaffe la plus énorme ou sa première celle de nous faire croire que son collègue conciliaire Paul6 le gaffeur de la messe interdite est un « saint » ! ?

  3. Courivaud dit :

    à Bertrand Germain,

    Je crois que vous êtes naÏf de penser que le pape a “fait une gaffe” comme s’il s’agissait d’un débutant dans la course au pouvoir.
    On sait déjà qu’il est intriguant, corrompu et qu’il se moque éperdument du Magistère. Il déteste tout ce qui est juridique, il ne conçoit que le populisme (il a de qui tenir : Eduardo Pero’n).
    Quant au reste de votre commentaire, je crains que ce ne soit que littérature, ou invention ; à vous de choisir.

  4. Courivaud dit :

    “C’est vouloir ruiner les efforts des évêques qui, comme Mgr Rey à Toulon, fidèles aux textes de Vatican II et de Jean XXIII sur le latin “langue de l’Eglise”, faisaient connaître les deux rites dans leurs séminaires”.

    Là, cherchez l’erreur. De toute façon, depuis l’Instruction du 16 juillet ce n’et plus possible de rendre compatible “Vatican II” et la liturgie traditionnelle. Le cardinal Sarah a cru le faire (pour Mgr Rey, je ne sais pas), avec même l’idée de nous faire un “panaché de liturgie” sous l’intitulé “herméneutique de continuité”. Cela ne pouvait qu’échouer AB INITIO.

  5. TD dit :

    Malheureusement l’herméneutique de continuité prêchée par Benoit XVI malgré tout le respect qu’on lui doit n’est pas crédible. Il y bien rupture de Vatican II avec la Tradition (Dignitatis Humanae, Nostra Aetate, Gaudium et spes). Tous ces textes contredisent mot pour mot le Magistère traditionnel.
    Quant à la messe c’est la même chose : il y a incompatibilité entre la messe sacrifice du rite traditionnel (appelé à tort extraordinaire) et le nouveau rite imprégné de protestantisme fabriqué par le franc-maçon Bugnini avec le concours de pasteurs protestants.
    Cette nouvelle messe désacralisée représente tout le programme oecuménisue de Vatican II.
    Les progressistes l’ont très bien compris et c’est pourquoi ils ne peuvent supporter la messe de toujours.
    Benoit XVI voulait freiner la révolution tout en restant fidèle au concile.
    Son successeur veut aller jusqu’au bout de la révolution.

  6. Justine dit :

    @ Bertrand G. –
    La prière ne suffit pas.
    Face à l’hérésie, la violence et à l’injustice, je pense qu’il faut être un eunuque pour faire le dos rond quand on est un homme, ou un tiède, un mou, un lâche, ou un conconciliaire ou les 5 à la fois !

  7. Courivaud dit :

    En plein accord avec TD.

    Continuons à prier pour l’Eglise redevienne l’Eglise, le pape son véritable chef, des évêques, ses véritables docteurs dans la foi.

Traduire le site »