En Une

Interdiction des sacrements traditionnels sauf dans les paroisses personnelles

Commentaires (8)
  1. Coquillat dit :

    Le Saint Siège prend les tradis pour de grands débliles!
    Heureux les simples d’esprit…

  2. Pierre Mary de Montamat dit :

    En toute simplicité, il ne s’agissait pas d’être grand clerc pour savoir que ça arrivait… le tout était de savoir quand !

    Il y a pas mal de clarifications en ce moment ?!? Tant mieux !

    C’est clairement l’heure de choisir son camp pour ceux qui nous tiennent depuis 5 mois la conciliation… et qui nous disaient que ça n’arriverait pas…

  3. Noëlle dit :

    Après le vilain “cadeau” à Notre-Dame du Mont Carmel, un autre “cadeau” de Triste Noël… Quelle année !…

    Prière et soutien pour tous ceux qui demeurent attachés à la liturgie romaine traditionnelle, mais aussi prière pour tous ceux qui n’ont pas encore découvert la richesse et la fécondité de cette liturgie millénaire et qui prétendent avoir le pouvoir d’imposer ce qu’ils veulent sous prétexte d’unité, confondue avec l’uniformité.

    Faudra-t-il demander aux communautés des chrétiens d’Orient l’asile liturgique du fait de la liquidation de la tradition millénaire romaine, puisque la liturgie orientale demeure encore ancrée dans la Tradition millénaire de l’Eglise ?

    Pas à la portée de tout le monde malheureusement, sinon quelques privilégiés des métropoles…

  4. Estienne dit :

    Les chiens aboient, la caravane passe … Personnellement, je ne me sens pas concerné par un tel ukase : quittes à squatter des granges ou des hangars, on continue. Nous avons St Pierre, les apôtres, les pères de l’Eglise et toute la cohorte des saints prêtres avec nous !!

  5. Justine dit :

    Il est devenu interdit d’être catholique, quoi, il faut être conciliaire !

    Ils ont relégué le Christ depuis longtemps, il ne l’intéresse plus, pas plus que la liturgie traditionnelle et le Saint sacrifice de la messe, plus de séminaires, plus de prêtres catholiques c’est leur objectif.

    Ils ont tout détruit, il n’y a plus rien de sacré.

  6. fg dit :

    Pas besoin d’autorisation pour faire ce qui est canoniquement légal.
    Comment les évêques peuvent-ils empêcher une messe traditionnelle ? En envoyant la police ? l’armée ?

  7. Cathogrenoblois dit :

    Prions Saint Michel qu’il délivre le Vatican du démon qui s’en est emparé!!!

  8. ROMANOS le MÉLODE dit :

    A Noëlle.

    Suggestion intéressante, que d’évoquer la possibilité de demander l’hospitalité liturgique auprès de paroisses de l’une ou l’autre des communautés ecclésiales unies à Rome, d’un des divers rites orientaux.
    Aller vers des traditions ecclésiales non latines, dont aucune n’a reçu sa “Divine Liturgie” (= Sainte Messe) de Rome, constituerait un beau témoignage véritablement oecuménique attestant de la catholicité de l’Eglise universelle. Catholicité, qui on le voit, n’équivaut pas à la “latinitė”, ni même à la “romanité”.
    Par ailleurs, il faut être bien conscient que chez les “orientaux” et tout particulièrement pour le rite dit byzantin (C.a.d. orthodoxe) la liturgie est le réceptacle du dépôt de la Foi de l’Eglise “Une et (alors) Indivise du 1er millénaire chrétien, héritée des “Sept conciles oecuméniques” qu’elle exprime et enseigne subtilement, avec la spiritualité et la théologie qu’elle révèle.
    C’est ainsi, par exemple, que l’ajout latin tardif du “Filioque” y est inconnu. Pas certain, dans ces conditions, que les “tradis” (“intégrisants”) n’y soient pas … “désorientés” !

Traduire le site »