Summorum Pontificum

Restrictions au Sanctuaire d’Ars

Commentaires (3)
  1. TD dit :

    Ceci prouve bien que même un prêtre qui célèbre la nouvelle messe n’a pas droit de célébrer la messe traditionnelle à titre exceptionnel.
    Faire des concessions ne sert à rien.
    Ce que veulent les modernistes c’est l’abolition pure et simple de la sainte messe traditionnelle car cette messe s’oppose à leur nouvelle conception de l’Eglise..
    La seule bonne attitude est le refus de cette révolution.

  2. Tony dit :

    Décision stupide dont l’auteur n’en sortira pas grandi quand, dans quelques années cette Messe sera rétablie.
    Supprimer la Sainte Messe que le Saint Curé aimait tant et pour laquelle il a consacré sa vie..
    Il appartient à notre temps d’assister à une telle ineptie. Quelle autorité peut avoir cet évêque? Pas étonnant que son séminaire végète maintenant.

  3. Noëlle Cherrier-Lévêque dit :

    S’ils ne peuvent célébrer dans le sanctuaire, le beau temps permet sans aucun doute de le faire dehors ; les habitants de Saint-Germain-en-Laye en ont une solide expérience.
    Et si un laïc se pointe quand le prêtre dit sa messe seul, comme c’est toléré apparemment, faut-il qu’il soit mis dehors ? par qui ? Qui lui interdira de communier ? Qui contraindra le prêtre, au milieu du Saint Sacrifice, à l’interrompre ?… Qui dénoncera au prélat parti sous d’autres cieux ?
    Le ton moqueur de la fin du courrier est proprement stupéfiant…

    C’est petit, petit, petit… Comment s’étonner des difficultés de recrutement de prêtres avec de tels procédés… sans parler du développement de communautés ferventes et confiantes…

Traduire le site »