Divers Jeanne smits

39 000 euros pour une Polonaise privée du “droit” d’avorter

Commentaire (1)
  1. Anonymous dit :

    J’ai une question à propos du pouvoir des tribunaux supra-nationaux : quelles seraient les conséquences d’un refus de la part de la Pologne de payer ces dommages et intérêts ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »