Divers Jeanne smits

Décrets bioéthiques

Commentaire (1)
  1. Denis Merlin dit :

    Merci de prendre position contre ces horreurs.

    Il faudrait lutter avec la dernière énergie contre tout cela afin de ne pas être considéré comme complice.

    Un argument pourrait toucher les “monstres barbouilleurs de lois”, c’est que ce que l’on fait à ces êtres humains, demain, cela pourra être fait à d’autres dont eux…

    Si l’on touche à la dignité de l’homme, plus rien, RIEN ne s’oppose à ce que n’importe qui soit utilisé comme objet, comme chose pour un autre être humain.

    C’est d’une logique imparable, bien qu’encore inaperçue.

    Les femmes lesquelles sont particulièrement vulnérables et particulièrement sensibles à ce qui touche aux tout petits, devraient se mobiliser.

    “Malheur aux faibles, ou jugés tels, demain, vous ?” C’est un slogan que je suggère.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »