Divers Jeanne smits

Décrets bioéthiques

Commentaire (1)
  1. Denis Merlin dit :

    Merci de prendre position contre ces horreurs.

    Il faudrait lutter avec la dernière énergie contre tout cela afin de ne pas être considéré comme complice.

    Un argument pourrait toucher les « monstres barbouilleurs de lois », c’est que ce que l’on fait à ces êtres humains, demain, cela pourra être fait à d’autres dont eux…

    Si l’on touche à la dignité de l’homme, plus rien, RIEN ne s’oppose à ce que n’importe qui soit utilisé comme objet, comme chose pour un autre être humain.

    C’est d’une logique imparable, bien qu’encore inaperçue.

    Les femmes lesquelles sont particulièrement vulnérables et particulièrement sensibles à ce qui touche aux tout petits, devraient se mobiliser.

    « Malheur aux faibles, ou jugés tels, demain, vous ? » C’est un slogan que je suggère.

Traduire le site »