Divers Jeanne smits

New York : confusion des genres

Commentaires (3)
  1. CCRIDER dit :

    Quand il n’ya plus ni morale, ni repères, l’humanité s’enfonce de plus en plus profondément dans l’absurde, l’abject et le n’importe quoi…

  2. Anonymous dit :

    un homme qui dit “se vivre” comme “une femme dans un corps d’homme mais lesbienne” – et qui a été expulsé à son grand dam des toilettes réservées aux femmes pour y avoir fait des propositions indécentes

    Ah le gros malin ! Moi aussi, je vais sortir ca pour avoir le droit de regarder dans les toilettes des filles – eh eh …

    Ce qui est effarant est la naivete insondable du journal et de ses lecteurs americains, qui prennent ces ruses de dragueur de bas etage, pour une Authentique Affirmation de sa Personnalite Profonde. Quelle bande de caves …

  3. Virginie dit :

    Oh non, ce n’est pas de la naïveté! Tout cela est idéologique : quand par idéologie, on enlève Dieu de sa première place pour y mettre l’homme, on finit dans iun système idéologique où tout et son contraire se judtifie. Le monde devient antropocentrique alors qu’il fut créé orienté vers Dieu. Un homme lesbienne qui fait des propositions à une femme? Anthropocentriquement justifiable et diaboliquement logique.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »