Divers Jeanne smits

Traiter le coma grave

Article précédent
Clause de conscience
Commentaire (1)
  1. NOUGARET dit :

    Il n’était point besoin du résultat de l’implantation des éléctrodes cérébrales pour considérer les comateux comme personnes humaines à part entière et aptes à interréagir avec leur environnement! Que serait-il advenu si les électrodes n’avaient pas “parlé”? Fallait-il envisager un quelconque autodafé de tous les exclus du monde conscient?Je brûle d’impatience de connaître la réponse!

Traduire le site »