Episcopats locaux

Très beau rappel de la pensée catholique sur l’avortement par les évêques chiliens

Commentaires (3)
  1. Erasmus Minor dit :

    L’utilisation du concept d’innocence pour parler d’un être humain et déclarer que c’est ce caractère qui rend injuste “l’élimination” d’un être humain est quand même étonnant de la part d’un pape et encore plus d’un chrétien quand même ! Qui est innocent selon l’Evangile ? Je serais curieux de la réponse !
    En réalité, c’est la mise à mort de tout être humain qui est immorale ! Et je prendrai au sérieux Mme Smits et ses petits camarades le jour où ils mettront autant d’ardeur à l’élimination de la peine de mort qu’à la fin de l’avortement : mais il va falloir attendre, je pense !

    1. Vini Ganimara dit :

      Je vous rappelle tout de même que l’Eglise fête les saints Innocents.
      S’agissant de la peine de mort, je crois que c’est l’inverse de ce que vous dites qui est vrai: on ne peut prendre au sérieux les gens qui s’opposent à la peine de mort que s’ils s’opposent aussi à l’avortement (car, enfin, la première s’applique à un criminel, le second à une personne qui, par définition, n’a encore commis aucun crime)…

  2. Benoit dit :

    De plus la peine de mort est, contrairement à l’opinion commune, acceptée par l’Eglise en tant que légitime défense de la société, dès lors que tous les autres recours ont échoué. (CEC 2267)

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »