Episcopats locaux

Les nouveaux auxiliaires de Malines (9)

Commentaires (17)
  1. Jos van Namen dit :

    J’invite M. l’abbé Lobet et ceux qui s’extasient devant la beauté et la vigueur de l’Eglise-en-Belgique à lire cet article, paru dans le New York Times :

    http://www.nytimes.com/2010/11/17/world/europe/17iht-belgium.html?_r=1&ref=europe

  2. Françoise Xhavée dit :

    Jos, soyez content: ces communautés vivent et bougent. Et y’a plein de découpages d’enfants et de coloriages. C’est t’y pas joli? Sans compter Georgette et Andrée, qui ont préparé une belle animation eucharistique. Et y’a des gens qui sont pas contents? Mais que demande le peuple?
    Le peuple de Dieu demande du solide, il demande la foi et la grâce par le canal des sacrements. Jésus nous a dit d’insister jusqu’à ce que nous recevions le pain que nous demandons. Ce pain suprasubstantiel et quotidien dont il est question dans le Pater, pas les pierres que veulent nous donner certains idéologues.

  3. michael dit :

    Un excès amène l’autre!
    Ceux qui marchent en arrière au nom de la “tradition” sont aussi fautifs que ceux qui exaspérés par une “Institution” trouillarde,frileuse et irresponsable, vont trop en avant. La vie est en avant, la mort est dans l’immobilité.
    Le passé est immobile.
    L’Espérance est en avant. Espérons!
    Restera ce qui mérite de rester

  4. chribu dit :

    A lire l’article, alors on peut peut-être comprendre les choix de Mgr Leonard. Tactique diplomatique? On m’avait dit que la situation de l’autre côté de la frontière linguistique était catastrophique…mesure-t-on à quel point? Que peut faire Mgr Léonard devant cela? Verra-t-on un jour le fond de cette chute vertigineuse?

  5. Laurence Dumoulin dit :

    Michaël, je ne vois pas ici beaucoup de gens repliés frileusement sur un passé qu’ils voudraient reproduire à l’identique. De la plupart des réactions, je tire l’impression de gens qui s’étonnent qu’on prétende donner une ramure à un arbre dont on coupe les racines. Pas surprenant que la ramure dépérisse. Qui n’a pas de passé n’a pas d’avenir.

  6. Jos van Namen dit :

    Merci, Laurence, pour cette remarque pleine de bon sens. Pas de frilosité, pas de passéisme, mais simplement un plaidoyer pour que la vie de l’Eglise corresponde au développement organique d’un corps qui a son histoire, et non à une amputation du tronc en 1962 pour faire désormais vivre un torse qui s’illusionne lui-même en pensant qu’il peut marcher sans membres.

  7. Thierry dit :

    Dites-moi que je rève?On ne les autorise tout de mème pas à faire leur simagrées dans une église!Ils veulent ètre dehors?Qu’ils soient dehors pour tout!

  8. Benoît Lobet dit :

    Je rentre ce matin de Rome, où j’ai eu l’occasion de rencontrer hier des responsables importants du Saint-Siège, qui me confirment que le choix des évêques auxiliaires de Malines-Bruxelles est le fait et de la Congrégation des évêques et du Saint Père lui-même.

  9. Kris Vancauwenberghe dit :

    C’est bien, le doyen Lobet s’est fait mousser, il est tout content de son importance, il a des relations au Vatican. Ooooh, le monsieur important! Au prochain coup, quand il deviendra lui-même évêque (pour exercer sa juridiction sur un quasi cimetière), il viendra avec ses airs hochnäsig, pour nous expliquer tous les hauts dignitaires qui ont voulu lui faire conférer une charge qui convient si bien à son auguste personne.

  10. michael dit :

    Laurence et Jos,
    Ne confondez pas “la racine” et la “pierre” qui la recouvre.
    Cette polémique est stérile et ce blog ne sert qu’aux penseurs en rond.
    Bien à vous.
    Michael

  11. Pierre de Vacquerie dit :

    Des évêques choix de la congrégation romaine du même nom. M. l’abbé, vous êtes passé maître dans l’art de manier le pléonasme.

  12. Jean Ferrand dit :

    “est le fait et de la Congrégation des évêques et du Saint Père lui-même”.

    Quelle importante nouvelle de Mr Lobet ! Comme si tout le monde ne savait pas que toutes les nominations des évêques étaient le fait de la Congrégation des évêques et du pape lui-même !

  13. Pierre de Vacquerie dit :

    @Michaël. Eh bien, alors, n’y venez pas, cela vous empêchera de pense en rond et de faire la morale aux autres.

  14. Benoît Lobet dit :

    Expliquez-moi pourquoi le choix des auxiliaires de Malines fait couler sur ce blog des torrents de remarques injurieuses, alors que par ailleurs les intervenants de ce blog veulent manifester une révérence absolue à l’égard du Saint Père. Je suis peut-être pléonastique, mais les intervenants de ces billets sont eux, pour le moins, paradoxaux! J’ai dit une chose simple, à l’encontre de ceux qui, ici, estiment que le Pape n’a pas personnellement suivi le dossier des auxiliaires de Malines-Bruxelles : c’est faux, il s’agit là d’une décision personnelle du Saint Père, mûrie en concertation avec les instances habituelles.
    Et vous savez très bien que c’est cela que je voulais signifier, vos railleries ne démontrent qu’une chose : votre embarras devant les incohérences de vos prises de position. Vous aimez le pape, oui, mais – et sans oser le dire ouvertement – à condition qu’il prenne des décisions et fasse les nominations qui vous plaisent. Pardon, c’est un peu léger!

  15. Yves dit :

    Et bien, pour un mercredi des cendres, je vois que les meilleurs commentateurs de ce blog n’ont rien perdu de leur coutumière charité!
    (NB: juste pour rappel, dans les échanges précédents, on laissait clairement penser que Mgr Leonard avait choisi ses auxiliaires, que la congrégation pour les évêques avait approuvé et que le pape avait laissé faire. Le commentaire de l’abbé Lobet semble apporter un contrepoint intéressant qui équilibre la présentation).

  16. Pierre de Vacquerie dit :

    Alors pourquoi Mgr Léonard a-t-il déclaré à Ricardo Gutierez, qui s’est empressé de le répéter, qu’il avait lui-même choisi les auxiliaires?

    Pour les évêques diocésains, la procédure est beaucoup plus élaborée. Mais pour le choix des évêques auxiliaires, c’est l’évêque diocésain lui-même qui propose les trois noms (neuf dans le cas de Malines-Bruxelles). Alors, en dépit des déclarations solennelles et grandiloquentes, ce que vous décrivez correspond davantage à la réalité : Mgr Léonard a proposé les noms, qui ont été agréés par la Congrégation pour les évêques. Mais parler d’un “choix personnel du Saint-Père”… Le pape n’aurait-il vraiment qu’à se préoccuper des évêques auxiliaires dans un diocèse d’un pays grand comme un mouchoir de poche?

  17. Benoît Lobet dit :

    Monsieur de Vacquerie, ce que vous écrivez est faux. Il arrive souvent que des évêques auxiliaires soient choisis par Rome hors le consentement a priori (consentement qui vient toujours a posteriori, bien entendu) de l’évêque résidentiel.
    Les exemples sont nombreux et, du reste, cela est bien compréhensible.
    Mgr Léonard a très certainement accueilli avec joie ses auxiliaires, mais franchement, ce n’est pas lui qui les a désignés.
    Et il n’y a là aucune grandiloquence!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »