Episcopats locaux

Reprise en main du catéchisme ou clérocratie partisane?

Commentaires (4)
  1. Ghalloun dit :

    Je suis totalement d’accord avec vous, Vini.
    A ces évêques suivistes de l’esprit du monde, on pourrait répondre : Ga 1,10 : “Si j’en étais encore à plaire aux hommes, je ne serai pas serviteur du Christ.”

  2. Thierry dit :

    Entièrement de l’avis de Ghalloun!

  3. J.M. RICHIER dit :

    Je ne vois pas au nom de quoi, on pourrait décréter qu’environ un quart des Français sont “morts politiquement”, puisqu’ils n’ont aucune représentation dans les assemblées officielles ?

    Dans le même temps on accepte “démocratiquement”, un parti qui a été à l’origine d’un des plus sanglants épisodes que l’humanité ait jamais connu.

    Où est la logique dans tout cela ?

  4. Benoît dit :

    JM. Richier,
    .
    La logique est simple: nos politiques refusent l’idée de nation et la défense de celle-ci. Pourtant sans la nation, la France n’existe plus. Il semble que le FN soit le seul grand parti à vouloir s’en souvenir et à vouloir la défendre.
    Et cela est juste insupportable à la majorité des politiques français pour qui, dans les faits, la seule citoyenneté qui compte est européenne voire mondiale.
    .
    Leur but est donc de museler ces français qui sont attachés à leur patrie en manipulant les modes scrutins de manière à les priver de représentants.
    .
    Quant à nos évèques, ils se montrent trop souvent timorés dans le soutien de la patrie et de la nation qui ont droit à un égal soutien que la famille.
    .
    Le Pape Jean-Paul II a pourtant souligné : “Comme la famille, la nation et la patrie demeurent des réalités irremplaçables.” Et il le savait bien lui dont la nation a été persécutée parce qu’elle se voulait fidèle à elle-même et à son baptême.
    .
    C’est La nature humaine est donc blessée quand l’une de ces réalités est niée.
    .
    On notera d’ailleurs que ceux, politiques ou religieux, qui feignent de soutenir la famille n”ont pas plus d’égards pour la nation et la patrie.
    .
    On voit donc que le politiquement correct et la soumission aux lobbies politiques bien-pensants font des victimes mêmes au sein de l’épiscopat. C’est bien triste.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »