Episcopat

Sièges épiscopaux vacants : la contribution d’Olivier

Article précédent
McDonald’s et le lobby gay
Commentaires (2)
  1. Olivier dit :

    Merci de votre réaction rapide; la toile permet une interaction dont la rapidité m’étonne encore. Entre passionnés du catholicisme américain, il faut s’entraider ! (Peut-être – hypothèse charitable à défaut d’être vraisemblable – le dossier tient-il compte des nominations qui vont arriver d’ici l’arrivée du pape ? En tout cas il y aura sans doute encore, ne croyez-vous pas ?)

    Oui, je parlais bien de Houston. Au-delà de l’esthétique, qui me paraît plutôt meilleure que bien des églises modernes (il y a un beau diaporama sur chron.com), je pense que l’inauguration de la nouvelle co-cathédrale fut un événement important là-bas (on n’inaugure pas tous les jours une cathédrale !) – et symptomatique des mutations de l’Église des États-Unis. Et l’autel a obtenu une relique de la vraie Croix, ce qui est rare ! (Il est notamment intéressant de voir quels saints l’accompagnent.) In Caritate.

  2. Claire Ducrot dit :

    Cher Monsieur Hamiche,
    Française résidant aux USA je peux ajouter à votre liste le petit diocèse de Little Rock, Arkansas dont le siège époiscopal est vacant depuis au moins deux ans…
    Merci pour votre site, très intéressant et utile pour nous, qui complète parfaitement les revues américaines catholiques auxquelles nous sommes abonnés. Je vous recommande en particulier la New Oxford Review et Star (San austin Review), la première de style combatif, animée par des convertis et la seconde plus culturelle qui a des liens avec l’université Ave Maria.
    Je vous entend souvent sur Radio Courtoisie qui reste lien culturel essentiel que nous avons avec la patrie ! Merci !

    Claire Ducrot

Traduire le site »