Saints, bienheureux, vénérables

Don Bosco aux États-Unis

Article précédent
Lérins solide... ou pas
Commentaires (2)
  1. klenik dit :

    je repense a ce que me disait une amie francaise, qui passa ses vacances en Floride, l’an dernier. Elle a ete impressionnee par la ferveur des paroissiens au cours des messes, tradi ou pas.
    Ici, c’est comme partout, il y a ceux qui ont garde le respect pour tout ce qui touche la religion, et les autres…..
    Les reliques de Don Bosco seront bien accueillies partout.

  2. Christine dit :

    En fait, le problème n’aime pas tant que les Américains aimeraient ou n’aimeraient pas les reliques, mais plutôt dans le fait qu’au-delà de la valeur personnelle, souvent incontestable voire même exceptionnelle des fidèles américains, ils sont dans leurs habitudes comme dans leur formation très protestantisés.
    L’ « esprit du Concile » n’a évidemment rien arrangé à la chose, à une époque où après tant d’années d’un remarquable apostolat, tant d’Américains protestants étaient mûrs pour une conversion… qui n’a finalement plus paru avoir une raison d’être…

Traduire le site »