Non classé

La tétée au sein maternel en débat aux États-Unis

Commentaires (5)
  1. panouf dit :

    En tant qu’étudiant en médecine, je confirme!!
    Le seuls vrais problèmes dus à l’allaitement sont dus à des mauvaises posistions d’allaitement…
    Et l’OMS préconise l’allaitement maternel exclusif les 6 premiers mois de la vie.

  2. Ruth O.Patenaude dit :

    Et le contact affectif entre la mère et l’enfant n’est pas le moindre apport quant à l’allaitement maternel! Ce contact établit l’enfant sur une assise plus solide pour affronter la vie. Paroles de mère-nourrice.

  3. jeffmoveone dit :

    He bien je crois que le mari de +Michelle+ n’a pas du en boire beaucoup de lait maternel …!

  4. CAROLINE dit :

    Bon sujet pour américatho!
    Les tire-lait ne présente pas l’avantage de la tétée au sein, forcément: pour la dentition, le contact mère-enfant, la nécessité de tirer son lait… C’est vraiment l’allaitement au rabais.
    Le seul avantage, c’est qu’il permet de continuer l’allaitement pour une femme ayant repris le travail…
    il aurait été mieux de donner la possibilité de rallonger le congés maternités, ou d’une politique pour aider les femmes à rester à la maison avec leurs jeunes enfants!
    Mais bien plus compliqué à mettre en place que la “traite ” des mères!

  5. CAROLINE dit :

    ah oui! j’oubliais : une autre bonne raison d’allaiter qui n’est jamais évoquée : elle délaie le retour de la fertilité, si l’allaitement suit certains critères stricts. Ça peut être une aide formidable pour les époux catholiques qui ne misent que sur les méthodes naturelles pour l’espacement des naissances. en effet, la période post-partum est très difficile à gérer avec les seules méthodes d’auto-observation, et sources de très nombreuses confusions.
    C’est ce que les kippley appellent l'”écological-breastfeeding”. C’est leur combat envers et contre tout.
    vous pouvez voir leur blog heddomadaire ici : http://www.nfpandmore.org/

    sinon, la conférence épiscopale américaine soutient une pétition en faveur de l’allaitement maternel, notamment sur la place publique.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »