Congrégations religieuses féminines

Le lent déclin des congrégations féminines aux États-Unis : un couvent ferme à Syracuse

Commentaires (2)
  1. jeffmoveone dit :

    Vu le comportement et l’habillement de certaines, c’était à prévoir!

  2. cougar dit :

    Et moi je vais plus loin que jeffmoveone : l’Eglise catholique décline? Les écoles catholiques déclinent? Les congrégations s’étiolent? Le clergé périclite?
    Eh bien, c’est bien fait. En acceptant la Démocratie partout, en collaborant avec la Raie Publique, en abandonnant le spirituel pour le social, en somme en pactisant avec le Monde et ses émanations, elle a perdu toute sa substance et ne récolte que ce qu’elle mérite.
    L’Eglise véritable, c’est celle des Croisades, de la Sainte Inquisition, des victoires de Vienne et de Lépante, c’est celle qui proclame : “Non possumus”, et non celle qui pactise avec les pacifistes (je n’ai pas écris les PACIFIQUES), les porteurs de valises de tout poils, les bradeurs du latin et des soutanes. L’Eglise catholique véritable n’est pas celle qui déclare que toutes les religions se valent et qu’il est indispensable de rechercher le plus petit dénominateur commun. Non! L’Eglise véritable, celle que le Christ a institué en la confiant à Pierre, c’est celle qui ne s’abaisse pas vers le peuple, mais celle qui fait en sorte d’élever le peuple (c’est-à-dire de le faire monter plus haut qu’il n’est), c’est celle qui proclame qu’elle seule détient la Vérité et qu’hors d’elle, il n’y a point de salut. L’Eglise catholique n’est pas celle qui cherche à plaire pour gagner ou accroître le nombre de ses fidèles de par le monde : c’est celle qui reste fidèle au Nouveau Testament et travaille à l’étendre en ne le dénaturant pas dans la guimauve et l’eau de rose.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »