Élus catholiques

Les agences d’adoption catholiques menacées de fermeture aux États-Unis

Commentaires (2)
  1. soha dit :

    “on” a appelé “famille” tout et n’importe quoi..et “dieu” a subi le même sort..
    La Novlang chère à Orwell nécessiterait désormais un dictionnaire à elle seule.

    les mots ont-ils encore un sens, dans le “monde” comme dans “l’EGlise”? Je ne sais. On n’aurait pas besoin de “faire l’herméneutique” de Vatican 2 des décennies après si le sens des mots avait été “clair”

    je supplie le VERBE de Dieu, source de toute pensée et de toute nomination (par l’intermédiaire d’Adam) de nous éclairer et donner l’énergie de reprendre ce combat (déjà, paraît-il connu de Confucius…)
    Et Le PERE du Verbe (et St Joseph en conséquence) de nous donner le sens de ce qu’est “paterner”… même si nous ne savons plus ni qui sont nos père, ni ce qu’est être père…
    Dans leur Esprit commun seul AMOUR sans mélange des sinistres amours humaines… surtout les philanthropiques, le fameux “amour général” si cher au camarade Weishaupt…des Illuminés de Bavière et autres lieux découvrant la marée haute de la subversion…(celle du langage étant une des plus stratégiques)

    Et dans “camarade” j’entends bien” camarde”, la fraternité fratricide sans père ni famille ni nation…

    En espérant que les “confondus” nous aideront à sortir de notre “confusion”( “je ne serai pas confondu” chante sans cesse le psalmiste…)

  2. luc perrin dit :

    La seule vraie bonne question est celle qui conclut votre article. Que les lobbies libéraux s’agitent et poussent leurs pions n’est pas pour surprendre.

    Mais que des élu(e)s catholiques s’associent et pas seulement par le vote à la destruction d’institutions sociales catholiques devrait entraîner des peines canoniques. Et déjà une mobilisation de l’USCCB à l’échelon fédéral.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »