Dicastères

Mgr Pozzo et l’herméneutique de tradition

Commentaires (3)
  1. Boris Maire dit :

    Bonjour,

    “Vatican II est précisément d’être le premier concile (à ma connaissance, du moins) à ne pas conclure ses textes majeurs par les fameux canons traditionnels”

    En même temps, Vatican II ne prétend pas définir de nouveaux dogmes mais exprimer ceux existant différemment pour les rendre audible par le Monde ou leur donner un autre éclairage sur la même Vérité. Vatican II, principalement, synthétise les enseignements du Magistère depuis Vatican I.

    Comme l’ont dit nombre de théologiens (et pas que catholiques) sur le coup, c’est le Concile le plus traditionnel.

    Les anathèmes précédents n’ont pas besoin d’être redits : ils sont toujours d’actualité.

  2. Antonia dit :

    La FSSP a fait une navrante traduction, avce contresens, et elle se repand maintenant partout, sans critique ni verification.

    Mgr Pozzo n’a certainement pas parle du «cadre général d’interprétation dans lequel le Conseil a été placé et qui agit comme une sorte de conditionnement intérieur de la lecture successive des faits et des documents».

    Meme en faisant abstraction du debut de la phrase, fort mal tourne, j’ai bien peur que deux contresens se cachent sous ces italianismes. Tout d’abord, il paraît évident qu’il faut lire « concile » au lieu de « conseil » (« concilio » et « consiglio » sont pourtant bien distincts). Mais il y a plus grave : d’après le contexte, il faut manifestement comprendre « lecture postérieure/subséquente », ce qui n’est pas la même chose que « successive »… mais ce qui est la même chose que « successiva ».

    D’ou une réflexion générale: pourquoi toujours fournir uniquement des versions traduites de documents en langues étrangères? Ceux qui comprennent plusieurs langues aiment lire directement dans l’original et il faut aussi tenir compte des visiteurs non francophones de votre excellent blogue, qui seraient heureux de pouvoir lire certains textes directement dans leur langue, lorsque c’est l’original.

    Ne suffirait-il donc pas d’afficher, à côté de chaque texte publié en traduction, un lien vers l’original? En l’occurrence, l’erreur semble provenir de la FSSP mais cela ne change pas grand-chose à la suggestion. Mgr Pozzo a déjà été victime de plusieurs contresens dus à des négligences de traduction. Un jour, un site francophone a prétendu le faire parler d’une «interprétation diverse de Vatican II». Au singulier, il y avait de quoi être surpris ! Le sens était évidemment «différente» (diversa). S’il vous plait, soyez miséricordieux , ayez pitié de ceux qui veulent lire des textes non faussés : mettez toutes les traductions que vous voudrez mais donnez-nous des liens vers les originaux. Merci.

  3. Jean Paul Marie dit :

    Pour un catholique d’autrefois, une étrangeté conciliaire, parmi d’autres, reste cette distinction que fait Vatican II entre, d’une part, l’Eglise du Christ, sorte d'”être de raison” et, d’autre part, la réalisation de celui ci, parfaite dans l’Eglise catholique et imparfaite dans les autres églises ou communautés chrétiennes. Je ne comprends pas l’utilité de cette complication scolastique, source ou occasion de l’interprétation déviante dont on vient ensuite se plaindre.
    En quoi serait-il scandaleux de reconnaître franchement que le sens des mots, ou des expressions employées,n’est pas toujours obvie, surtout dans le genre littéraire “pastoral” qui est celui de Vatican II ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »