Divers Osservatore

Non, l’organisation des messes pontificales en Grande-Bretagne n’est pas simoniaque!

Article précédent
Rends-toi !
Commentaires (3)
  1. Castellani dit :

    Il s’agit de payer pour assister à la Messe. Qui ne paye pas n’y assistera pas. Donc …

    Il ne s’agit pas de demander aux fidèles une aide financière, comme lors des quêtes : il s’agit qu’ils payent pour pouvoir assister à la Messe, donc, du fait même, qu’ils payent pour communier, qu’ils payent pour recevoir les grâces spirituelles liées à la communion au Très Saint Sacrement.

    Vouloir exonérer les fautifs est s’en rendre complice.

    Cordialement.

  2. Erasmus Minor dit :

    Il est assez drôle de citer 1Co 9 en justification de l’exercice vénal du sacerdoce ministériel alors que saint Paul le refuse explicitement pour lui même et Barnabé ! Et qu’il dit que c’est là une pratique païenne ! Amusant, vraiment ! Paul est à 1000 lieues de vos principes religieux. Son enseignement est du Seigneur et c’est bien en reformant nos pratiques à partir de ce qu’il écrit que nous devrions agir. Cela nous mènerait bien loin de nos vains débats sur les pratiques liturgiques pour nous centrer, nous recentrer sur l’unique nécessaire : Jésus mort et ressuscité pour le salut de tous. Le reste, je vous prie de bien vouloir excuser la verdeur de mon propos, n’est que foutaises !

  3. Castellani dit :

    Cher Erasmus.

    Le même S. Paul a organisé une collecte pour l’Église de Jérusalem… La solidarité intra-ecclésiale, que vous semblez qualifier de foutaise, est un acte éminent de la vertu théologale de charité.

    Le même S. Paul a également affirmé normal que l’ouvrier reçoive son salaire. Donner aux ministres du culte les subsides de leur existence est également acte de charité, autant que de justice.

    Et non, le dogme de foi ne se limite pas à la Résurrection.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »