Dialogue interreligieux et oecuménisme

Le dialogue interreligieux interdit-il de parler des divergences doctrinales?

Commentaires (4)
  1. Boris Maire dit :

    Notons que dans votre citation, Shenouda III ne contredit pas Mgr Bishoy …

  2. Thierry dit :

    Je suis allé lire l’article dans sa version afp-la croix,et j’aime beaucoup cette posture de dhimmi qui consiste à parler d’incident entre musulman et Chrétiens!Il faut dire la vérité,les coptes dégustent régulièrement de la part des musulmans,quand ils ne se font pas faire la peau!

  3. Ferrand Jean dit :

    Attention ! Le pape Shenouda III est dans une situation très délicate, il faut le comprendre. il doit tout faire pour éviter les motifs, ou les prétextes (!), de conflit. Il a eu raison de désavouer les props imprudents de son auxiliaire. Par là il a désamorcé une polémique qui aurait pu s’envenimer.
    Il est bien évident que dans le contexte actuel que nous vivons, c’est-à-dire d’infériorité objective avec l’Islam, mais oui !, le dialogue avec les musulmans doit partir des positions admises par TOUS les musulmans. Ce qui n’était pas le cas en l’espèce.

  4. Jean-Manuel dit :

    Puisqu’il est souvent question de dialogue inter religieux, voilà un article bien documenté qui incite à réflexion.

    Au lieu de généralités sans conséquences dont on nous abreuve, peut-être pourrait-on demander aux dignitaires musulmans et autres imams de s’expliquer sur les graves points soulevés par cet article, et de dialoguer avec nous chrétiens sur le sujet.

    A moins aussi qu’on veuille éviter tout ce qui fâche, ce qui est une manière d'”ouvrir un boulevard” au fanatisme qui n’hésite pas, lui, à “monologuer” dans le sens qu’on voit…

    http://www.pointdebasculecanada.ca/article/1430-en-marge-du-film-des-hommes-et-des-dieux-12-comment-lexegese-coranique-justifie-le-meurtre-des-moines.php

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »