Divers Osservatore

Un modèle mathématique de la traversée de la mer Rouge

Commentaires (2)
  1. jean dit :

    Mais bien sûr bien sûr. Il n’y a rien d’exceptionnel, l’exode, le déluge, la tour de babel, le christianisme annoncé par les prophètes (cf notamment la fameuse prophétie des 70 semaines reprise d’ailleurs par St Augustin dans ses confessions), tout cela c’est du pipeau. Patience. Quand le Christ reviendra – à Jérusalem et non à Rome – pour inaugurer le fameux millénaire terrestre avec les saints ressuscités dont l’église catholique – apparemment – ne veux pas entendre parler (cf le savoureux – savoureux parce qu’en fait ils font croire qu’ils parlent du sujet mais ils l’évitent habilement – langage clérical des art 675 et 676 du CEC ; cf aussi en complément St Irénée enseigné par St Polycarpe qui a connu St Jean, St Augustin lui-même qui a revu sa copie après l’édit de Milan quand l’Eglise a été alors reconnue par le pouvoir romain…curieux ce dernier point), on ira lui dire – au Christ quand il sera devant nous (à Jérusalem qui plus est) et cette fois-ci en gloire – que c’est du pipeau. Alors tout simplement, patience, laissons parler les raisonneurs de toujours (de l’extérieur ou de l’intérieur de l’Eglise) qui ne s’arrêteront jamais de pendre leur vessie pour une lanterne tellement ils ont la trouille du réel qui notamment annonce qu’un jour leur positionnement ne sera plus d’actualité et qu’il va falloir passer la main (ça c’est dur pour les accrocs d’un pouvoir dont ils veulent faire une propriété personnelle). Aujourd’hui, tenons-nous bien à l’eucharistie, au sacrement de réconciliation, le reste suivra.

  2. matthieu dit :

    Le passage de la Mer Rouge n’est pas un évènement naturel mais SURNATUREL.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »