Relations avec la FSPX

Mgr Williamson va-t-il être exclu de la Fraternité St Pie X?

Commentaires (3)
  1. Boris Maire dit :

    Contrairement à vous, je ne pense pas que le risque soit faible d’explosion de la FSSPX.

    Il suffit de discuter avec ses “membres laïcs” pour avoir une idée de l’étendue du lavage de cerveau !

    Nous avons de tels amis et lorsque nous leur parlons de ce que nous vivons avec la Communauté Saint Martin (soutanes, latin/grégorien, Paul VI, rectitude théologique, …) ils sont perdus et ne comprennent absolument pas comment cela est possible !

    Il y a donc divers courants au sein de la FSSPX dont certains sont franchement opposés à “Rome” : ceux qui tiennent le post-concile pour le modernisme le plus affreux et donc à fuir le plus possible (interdiction dans le tiers ordre de la FSSPX de s’approcher de près ou de loin d’une messe dite Paul VI, sur leur site internet), les sédévancantistes, …, mais aussi ceux qui se sont retrouvés dans la FSSPX par transmission familiale sans savoir ce qu’il y a au dehors et qui ne verront pas d’objection au “retour au bercail” si on leur dit par voix hiérarchique qu’il n’y a pas de problème théologique, ceux qui n’ont pas d’autre choix que la FSSPX pour obtenir une messe traditionnaliste (historiquement le diocèse de la Rochelle et Saintes par exemple).

    La palette des “sensibilités” est donc très large dans cette famille.

    Il me semble donc qu’il y aura nécessairement éclatement de celle-ci, comme cela a déjà commencé à se faire : feu Mgr Masson, la communion St J-M Vianney au Brésil, l’IBP, …

    Autant d’exemple qui montre que l’opposition par principe à Rome n’est pas uniforme au sein des clercs de la FSSPX et comme chacun le sait, ce sont toujours les minorités qui se font le plus entendre et qui bloque la majorité silencieuse.

  2. Melmiesse gilberte dit :

    le Christ a envoyé en mission des disciples chargés de propager l’amour de Dieu et la fraternité donc une mission de formation; la politique de M Williamson est hors évangile

  3. jean-michel dit :

    Lors de la précédente campagne présidentielle américaine il me semble q’une attaque ad hominem consistait à dire “la fille du directeur de campagne du candidat républiquain a eu un enfant hors du mariage”
    Le comportement de Mgr Fellay , en reprochant les opinions politique (réels ou fausses)de l’avocat de son évèque me semble semblable.

    Qu’en pensez-vous?

    Et en quoi est-ce se laisser instrumentaliser que d’avoir un avocat qui a telle ou telle opinion politique? Le magistrat qui juge se base-t-il là-dessus? Si oui alors c’est un déni de justice!!! Et ce procès doit etre dénonçé comme tel!

    P.S. pourquoi mon précedent message a-t-il été censuré ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »