Communication OV

L’Osservatore Romano sous le feu des critiques

Commentaires (3)
  1. Yves dit :

    Attention, on mélange là deux problèmes. Sur la forme, la rupture d’un embargo est une faute journalistique grave. Et l’OR peut probablement être blamé pour cela.

    Mais sur le fond, à part que ça a quelque peu eclipsé le consistoire, les propos du pape étant ce qu’ils sont, il y aurait eu le même embalement médiatique sur les trois mêmes phrases, le mardi suivant…

    Quand je lis “Mais ils n’ont aucun remords à répandre le doute sur des questions morales” la question est de savoir si l’on reproche à l’OR d’avoir publié à contre temps ou au pape d’avoir dit ce qu’il a dit!

    Personnellement, je ne me sens pas en capacité de donner des leçons de morale au pape…

  2. de la Croix Guy dit :

    En réponse à “Yves” cidessus, je ne vois pas pourquoi en catholique respectueux et admiratif de notre St Père on ne peut exprimer son désaccord sur une prise de position de ce dernier sur un sujet qui est quand même très à l’ordre du jour et même brulant d’actualité et de conséquences morales et vitales pour l’humanité entière . Tout en faisant remarquer que ces 2 lignes du Pape ne sont en rien l’expression du magistère de l’Eglise Catholique et tout Pape est et reste un être humain qui n’est pas à l’abri d’erreurs sur le plan de son expression personnelle par un livre qu’il écrit en son nom propre et non au nom du Magistère .

  3. Jean-Claude Chevalier dit :

    ah tout celà ne change pas grand chose, je pense, au fond même des déclarations ou commentaires du pape… il a entrouvert la porte et le caoutchouc s’est mis à entrer… voilà tout !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »