Divers Osservatore

Priorité aux points non négociables

Commentaires (4)
  1. Melmiesse gilberte dit :

    ce sont des principes non négociables; on peut en ajouter un autre : la liberté d’avoir une religion et de l’exprimer

  2. Benoît Lobet dit :

    … C’est aussi, ne l’oublions pas, la remise en cause du seule modèle libéral et capitaliste comme modèle de développement intégralement humain; la mise en cause des étroitesses nationalistes et de l’égoïsme qu’elles engendrent vis-à-vis des populations défavorisées de la planète; la mise en place urgente d’un modèle de développement qui associe tous les êtres humains à la jouissance légitime des biens de consommation premiers auxquels ils ont droit (l’eau, la nourriture, les médicaments, etc.); la mise en place d’un modèle de développement qui soit durable et assure une croissance équilibrée pour tous les êtres humains des générations à venir, etc.
    (Tout ceci a été développé dans l’enseignement social de l’Eglise catholique de Léon XIII à Benoît XVI, et en particulier dans les « Encycliques sociales » des deux derniers pontifes Jean-Paul II et Benoît XVI).

  3. Erasmus Minor dit :

    On ne voit vraiment pas le lien entre ces « points non négociablesé et l’Evangile… Curieux vraiment de se tenir si loin du Seigneur Jésus Christ et de se prétendre chrétien et même catholique !

  4. Benoît Lobet dit :

    Pour la référence à l’Evangile, voir simplement, et entre autres, Mt 25 et les critères du Jugement dernier, qui sont rigoureusement éthiques, pratiques et sociaux… du genre, « J’avais faim, j’avais soif, j’étais un étranger, j’étais en prison, etc. », où le Christ s’assimile aux démunis du monde.

Traduire le site »