Dialogue interreligieux et oecuménisme

Supplique à Benoît XVI à propos d’Assise

Commentaires (5)
  1. Jean-Claude Chevalier dit :

    absurde… comment le Pape pourrait laisser croire que la Paix ne passe pas par Jésus mais plutôt par les hommes… on y voit dans cette lettre qu’un désaccord sur une telle rencontre qui est une bonne chose. Allons, faites comme le Christ, allez au large…

  2. Votre supplique n’a rien à voir avec un christianisme authentique; on croirait entendre le sanhédrin: “aimer vos ennemis” et vous pourrez les convertir, sinon vous n’aurez aucune chance de le faire.

  3. Benoît dit :

    Comment le Pape pourrait laisser croire que… ?
    .
    Il suffit pour cela hélas d’une seule photo montrant tous les “responsables religieux” assis cote-à-cote sur un parfait pied d’égalité. Sauf peut-etre pour celui qui signera au centre, seule signe d’une humble distinction.
    .

  4. Guy de la Croix dit :

    Au large de Satan oui… Mr Chevalier…
    Il est urgent de proposer avec insistance à notre Pape Benoit XVI une chose bien plus simple et efficace et qui a fait ses preuves à l’encontre d’Assise 3 après les échecs fulgurants d’Assise 1 et 2 par J-P II on a pu mesurer le désastre que cela a engendré dans l’Eglis Catholique et surtout par la persécution diabolique que l’on constate à longueut de journée tous les jours des catholique du monde entier et l’invasion déferlande de l’islam en France et dans toute l’Europe…

    Cette proposition c’es une demande urgente faite solanellement par le Pape benoit XVI à tous les cardinaux , évêques , prêtres et catholiques pratiquants de prier le saint Rosaire pour arrêter cette déferlante persécution.
    Il suffit de vérifier l’histoire pour constater l’effet immédiat du rosaire prêché parle Pape Pie V et la victoire écrasante des catholiques sur les musulmans à Lépante , ensuite celles de belgrade et Vienne …

  5. Charles-Henri dit :

    Pour ma part, je fais confiance au Saint Père, qui ne nous a jamais déçu sur ce genre de question capitale.

    Nous savons d’expérience (motu proprio, discours de Ratisbonne, etc…) qu’il n’est pas homme à se dérober face aux loups, et qu’au contraire, il a toujours su s’engager de façon particulièrement courageuse pour suivre le Christ et pour affirmer sans ambage sa foi catholique.

    Je gage devant vous qu’il ne nous décevra pas à Assise III, et qu’au contraire, nous découvrirons encore quelque chose qui nous ravira, sur l’articulation entre la foi et raison, comme aux Bernardins.

    Ayez confiance en notre Saint Père, et ne lui faites pas de procès d’intention à l’avance.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »