Relations avec les Etats

Bioéthique: mais si, M. Léonetti, il y a le bien d’un côté et le mal de l’autre!

Commentaires (2)
  1. Boris Maire dit :

    Il est intéressant le sophisme employé par manipulation verbale :
    opposition bien / mal suivie d’une pseudo opposition progrès/moral.

    Et si le progrès était moral ? Cela ne semble pas venir à l’esprit des ces gens là qu’il existe une voix où le progrès est moral comme par exemple les cellules re-programmables.

    C’est un des maux de notre société : l’invention d’opposition entre 2 éléments qui ne sont pas du même ordre ou pas de la même nature, opposer le fond et la forme.

  2. Melmiesse Gilberte dit :

    on confie à des élus le soin de choisir entre le bien et le mal, ce qu’ils ignorent, ils veulent contenter tout le monde; en cuisine ce mélange est une omelette on n’y voit plus les couleurs d’origine. Ne pas savoir devrait être une cause d’abstention

Traduire le site »