Relations avec les Etats

La liberté religieuse contre l’athéisme d’Etat

Commentaires (3)
  1. J.M. RICHIER dit :

    Parfaitement vu : chacun a droit au respect de ses convictions ou de ses non convictions, il n’appartient à personne de dicter aux autres ce qu’on doit penser ou faire. De ce point de vue, la fausse laïcité qui aboutit concrètement à une christianophobie militante, alors que dans le même temps on tolère sur notre propre sol les dérives d’un islam rétrograde, nous interpelle sur des conséquences qui peuvent mener à un affrontement, dont on perçoit les prémisses.

  2. Pellabeuf dit :

    Très bien vu.
    Nous avons besoin de ce que Marcel Clément appelait des “micro-chrétientés” où nous puissions vivre pleinement notre foi avec toutes ses conséquences.
    Cela n’a rien de contraire à la portée universelle du message chrétien. Au contraire de telles communautés dont on peut dire “Voyez comme ils s’aiment” sont le meilleur soutien de l’évangélisation, aujourd’hui comme au temps des Actes des Apôtres.
    Abbé Bernard Pellabeuf

  3. Nous habitons depuis 36 ans, dans une région de France, où l’islam ne pullule pas encore, probablement à cause du climat,qui ne plaît pas à beaucoup de gens, tant mieux pour nous et “pourvu que ça doure” comme disait la mère de Bonaparte, lorsqu’on lui annonçait les victoires de son fils!Mais je voudrais dire à ceux qui habite des régions inverse à la nôtre, qu’en temps que catholiques, ils ont le devoir de dire aux musulmans, qu’ils risque gros, en s’installant en France, pour la plus part en ne pensant qu’aux allocations de tous genres, car ils pourraient bien se trouver convertis malgré eux, vous devriez leurs tenir ce genre d’avertissement, ou bien ils repartent chez eux, ou bien ils courent un grand risque!Car la conversion au catholicisme, pour un musulman,est une catastrophe au regard de sa propre famille!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »