Relations avec la FSPX

Vers un accord entre Rome et Ecône?

Commentaires (4)
  1. Thierry dit :

    Vive la nouvelle génération qui échappe aux “para-conciliaires”celle dont je fais partie,les Tradismatiques!

  2. Catilina dit :

    Va-t-on entendre Ricardo Gutierrez sur ce point ? Mgr Christian Laporte a déjà craché son venin dans les pages de son torchon anciennement catholique, à savoir La Libre Belgique.

  3. J.M. RICHIER dit :

    Il est temps d’en finir avec ces querelles dont l’Eglise a toujours été friande. Une seule question vaut : que devient le message du Christ dans tout ce fatras dialectique, où tout le monde a de bonnes raisons de camper sur ses positions ?

    Pendant ce temps l’islam progresse et la nouvelle évangélisation, qu’on est incapable de formuler de manière claire, est en panne.

    Alors prenons exemple sur l’islam, une religion simple, facile à comprendre pour les “pauvres en esprit” et les pauvres tout court.

    Aux 5 piliers de l’islam sachons opposer les 3 piliers du christianisme, qui sont eux aussi faciles à comprendre et à décliner : la foi, l’espérance et la charité. Inutile d’aller plus loin si nous voulons être audibles, tout est contenu dans ces trois termes, qui peuvent constituer un magnifique message en termes de communication.

    Reste à convaincre nos pasteurs qu’il leur faut modifier leur langage et leur communication en général, s’ils veulent être entendus. Mais leur devise est sans doute “pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?”.

    Je me suis personnellement attelé à cette tâche, sans le moindre résultat, et pourtant ce n’est pas faute d’y avoir consacré mon temps et mon énergie pendant plusieurs années.

    Résultat, le message de l’évangile ne passe plus ni chez les baptisés, ni a fortiori chez les autres. Qui est responsable de cette situation ?

    En attendant les mosquées poussent comme des champignons cependant que les églises se ferment, et nos pasteur discutent du “sexe des anges” alors que le feu est à la maison. Je prie tous les jours l’Esprit Saint pour qu’Il les éclaire. Il finira bien par m’exhausser.

  4. JPM dit :

    J.M.Richier :

    C’est encore plus simple : il n’y a qu’un pilier du christianisme, et il est déjà défini dans le Nouveau Testament : c’est “aimez-vous les uns les autres”.

    Et en plus, il est connu de tous.

    Le problème principal, c’est d’en montrer un digne témoignage. C’est la raison pour laquelle l’abbé Pierre a été si populaire. Et pour laquelle l’Eglise paye le prix d’erreurs passées ayant donné une autre image.

    La FSSPX, d’ailleurs, en donne un brillant contre-témoignage dans ses prises de position sur le pape ou les autres religions.

    La voie est claire, même si elle est difficile ! Mais qui a dit que l’Evangile était facile à vivre ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »