Revue de presse

L'herméneutique de la continuité du quotidien La Croix

Article précédent
L'idéologie para-conciliaire
Commentaires (6)
  1. Luc Warnotte dit :

    Excellent commentaire. C’est exactement cela: les journalistes de La Croix ne se mettent pas en cause un seul instant. Mutatis mutandis, cela évoque l’attitude des journalistes occidentaux lors de l’agression de l’alliance atlantique contre la Yougoslavie: la presse occidentale expliqua à longueur de pages que “à Moscou, on frise l’hystérie”. En revanche, dans les capitales occidentales, on ne frisait pas l’hystérie anti-serbe. On était en plein dedans.
    Bref, retour à La Croix, les certitudes imbéciles de ce journal anciennement catholique sont bonnes à démonter. Ces gens sont d’une arrogance à couper le souffle.

  2. Exupéry dit :

    Bonne analyse d’une des productions de ce journal qui – hélas – ressemble de plus en plus au “Monde”.
    De même que la “Vie Catholique” est devenue “La Vie” – clarifiant ainsi involontairement les choses – “La Croix” pourrait devenir “La croisée des chemins”, et la plupart de ceux qu’elle emprunte ne mènent pas à Rome!

  3. Thierry dit :

    Quel délice pour les yeux et l’esprit de lire des articles aussi intelligents!

  4. Christophe dit :

    Bravo à Christophe Saint-Placide pour sa sagacité permanente !

    La Croix défend une cause perdue, celle d’un échec, persiste et signe dans son erreur manifeste et désobéit à Benoit XVI.

    Un peu d’humilité pour vous remettre en cause, Mesdames et Messieurs les journalistes de La Croix !

  5. Mons. X dit :

    Ciel ! Parce que vous attendez la permission de l´évêque maintenant ? Dans ma région un prêtre nous célèbre de manière clandestine depuis 2 ans une messe tridentine. Nous n´avons pas trouvé d´alternative tant la haine de la tradition catholique et de la messe tridentine est forte parmi le clergé et les laics “engagés”. Du côté de l´évêque ce fut un non catégorique avec toutes les mille bonnes raisons qu´il nous a invoqué. Côté clergé local, nous avons tout de suite déchanté. Un seul jeune prêtre c´est rendu disponible à une seule condition: Que son nom ne soit jamais cité et mis en lien avec la messe tridentine qu´il célèbre pour nous (27 persones) dans une chapelle aménagée dans les sous-sols d´une grande maison. Une chappelle clandestine, un prêtre clandestin, des messes clandestines, une communauté clandestine de fidèles attachés à la Tradition catholique. Bref ! Et on nous parle d´un motu proprio où il est écrit ceci et cela. Ici le fameux motu proprio n´est jamais arrivé mais nous n´avons pas attendu qu´un évêque local une quelconque décision qui d´ailleurs n´aurait été que négative et de cela nous en avons les preuves par l´expérience. Nous attendons des jours meilleurs. Qui sait un jour, être attaché à la Tradition catholique de nos pères ne sera plus concidéré comme une dévience ou un avilissement. Bien à vous. Mr.X

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »