Daniel Hamiche vs Rance 2

Download PDF
Daniel Hamiche

Daniel Hamiche, directeur de la rédaction de Riposte-catholique.fr

Daniel Hamiche a fait parvenir ce jour une lettre recommandée avec accusé de réception à M. Patrick de Carolis, en sa qualité de Président de France Télévision, à M. Patrice Duhamel, en sa qualité de Directeur Général de France Télévision, en charge des Antennes, des Programmes et de l’Information, et à Mme Nathalie Darrigrand, Directrice de France Télévision, chargée de l’Unité des Programmes et des Magazines de Société, dont voici le contenu :

« À l’initiative de Capa Télévision, j’ai été invité le samedi 10 avril dernier par ce producteur et France 2 à me présenter à votre siège pour participer à l’enregistrement d’un débat sur des thèmes qui m’avaient été indiqués par la rédaction de l’Agence Capa comme devant porter sur le « traditionalisme » catholique et les « écoles hors contrat » catholiques, thèmes sur lesquels je possède quelque compétence sans que, pour autant, cela me constitue « autorité(s) ou représentant(s) de l’église catholique » comme l’insinue abusivement le communiqué de presse de France 2 du 13 avril suivant.

Il s’avère que le reportage (…) qui a été diffusé sur le plateau de France 2 aux participants avant le lancement du débat ne correspond pas aux thèmes annoncés, mais qu’il présente de manière caricaturale, approximative et contraire à la déontologie journalistique, un groupe politique de Bordeaux, une paroisse catholique et une école hors contrat de cette même ville, comme un réseau de complicités d’organisations antisémites, racistes et xénophobes.

Ce sont là des procédés inqualifiables auxquels je n’entends être impliqué d’aucune manière.

En effet, je n’ai accepté de venir sur le plateau de France 2 que sur la foi des thèmes qui m’avaient été annoncés, lesquels étaient fort éloignés du reportage visionné et de ses méthodes indignes dont je n’ai pu prendre connaissance qu’une fois présent sur le plateau.

Je tiens à rappeler énergiquement que je n’ai, ni avant ni pendant ni après cet enregistrement, accordé à Capa Télévision ou à France 2 mon accord positif, écrit ou verbal, à la captation, à la diffusion ou à l’exploitation de mon image, de mon nom, de mes qualités, de ma voix ou de mes propos et certainement pas dans ce contexte et ces conditions-là.

Par conséquent, n’entendant pas, du fait de ma seule présence, cautionner ou donner l’impression de cautionner les méthodes des réalisateurs de ce reportage des « Infiltrés », que le service public semble avaliser, et, en tout état de cause, étant seul titulaire de mes droits et notamment de mon droit à l’image, je vous interdis de diffuser mes nom et qualités, ainsi que toute image de moi, ma voix ou miens propos enregistrés sur le plateau de France 2 le samedi 10 avril dernier, que ce soit le mardi 27 avril prochain à l’heure indiqué par votre communiqué susmentionné, ou à toute autre heure, ou à toute autre date, ou sur tout autre réseau télévisé, médias ou supports.

Je vous prie de prendre note de ma demande expresse et d’en avertir avec diligence et exactitude les différents services concernés de France 2. »

AL

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *