Episcopats locaux

Catholiques, descendez dans l’arène politique!

Commentaire (1)
  1. Pierre René Mélon dit :

    Facile à dire ! Si un catholique sort des rails et choisit le “mauvais camp”, il risque d’être déconsidéré chez ses coreligionnaires.

    Je parle d’expérience : je me suis engagé dans la politique belge au sein d’un parti qui prône le rattachement de la Wallonie à la France en cas de scission du pays… Mon but est de proposer une solution pacifique et raisonnable à la fin de la Belgique. Je crains en effet que le chaos s’installe faute de perspectives.
    Eh bien, ce choix a fait de moi un quasi-paria dans le camp catholique, un traître à la patrie. Pourquoi ? Parce que les catholiques sont majoritairement restés attachés au lien séculaire du “trône et de l’autel”. Quant à la République, c’est presque une insulte dans certains milieux bien-pensants.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »