Episcopats locaux

Mgr Dolan encourage les laïcs à s’engager dans la bataille médiatique

Article précédent
Une autre histoire du Concile
Commentaire (1)
  1. ema dit :

    Il est évident que sans la cathosphère, que ferions nous catho lambda pour essayer de nous engager en politique ou dans la vie de tous les jours avec le bon langage du Christ, face aux contradicteurs formés à la dialectique anti catho. En effet nous sommes souvent sauf exception sans formation (caté avec le livre Pierres Vivantes qui ne nous a pas appris le baba essentiel), de la part de nos évêques et prêtres, qui lorsqu’ils parlent (sauf exceptions aussi) ont un langage tellement neutre et convenu, voire tellement plein de circonvolutions qu’on ne comprend pas facilement, qu’il nous est difficile de bien voir le magistère de l’Eglise catholique. C’est vrai que c’est pas forcément facile pour nos évêques d’appeler un chat un chat dans des situations humaines complexes. Mais en face ils se privent pas pour nous dire tous les jours qu’un chat est un chien et que celui qui dit le contraire doit être condamné! Face aux tonnes d’information a contrario qui nous arrivent de partout (médias dits d’information, mais aussi publicité, films, lois, éducation nationale, etc). l’Internet catho de qualité et fidèle à Rome et au Saint Père est INDISPENSABLE.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »