Episcopats locaux

Rome dénonce les consécrations épiscopales illicites de l’Eglise “patriotique” chinoise

Commentaires (2)
  1. Luc Warnotte dit :

    Tiens, c’est bizarre mais en 1988 on n’a pas entendu le Saint Siege dire: “En ce qui concerne le triste épisode de l’ordination épiscopale d’Econe (…) les pressions et les contraintes extérieures peuvent faire que l’on n’encoure pas automatiquement l’excommunication”. Ah non, le son de cloche(merle) a été très différent. Bizarre…
    Et dire que l’imposition de l’excommunication pour les ordinations épiscopales sans mandat papal a été introduite précisément pour l'”Eglise patriotique chinoise”. Encore une fois, la praxis post-Vatican II se révèle une inversion parfaite de la norme, de son esprit aussi bien que de sa lettre.

  2. Melmiesse Gilberte dit :

    en dehors du droit canon, il est bien évident que les éveques nommés par un pouvoir civil à qui ils doivent obéir engagent l’avenir de l’Eglise dans leur pays: un amalgame se fait avec la vie politique de cette société en en épousant les défauts ,on confond ensuite la vie de cette église avec l’enseignement du Christ

Traduire le site »