Episcopats locaux

Exposition sacrilège à Hasselt (Belgique)

Commentaires (10)
  1. Yves dit :

    Que ce ne soit pas à votre goût (et pas au mien non plus) est une chose. Que ce soit sacrilège en est une autre… Et pour LA photo que j’ai pu voir, le scandale me semble bien mince…

  2. Leghouchi Simon dit :

    Bonjour,

    Cela fait 30 ans que la liturgie de l’église catholique est devenu du n importe quoi, maintenant cela continu par des expositions à la con , entre les cantiques à la con et et les expos à la cons on ne fini plus d’avoir des problèmes . Entre un nourrichar qui fait tout pour emmerder un brave abbé de son diocése car il porte la soutane , et des prêtres qui sont marqué du marxisme ou va t-ont c’est décourageant , ce soir je ne suis pas allé à la sainte cène du Seigneur demain je n’irai pas à l’office du vendredi saint car plus rien n’est respecté
    pourtant Dieu sait combien je trouve cela important dans ma vie , à la place de cela je vai prier seul dans ma chambre.
    Merci de votre écoute et de votre site

  3. c dit :

    @Leghouchi Simon

    Essayezde voir s’il n’y a pas des instituts ecclesia dei qui disposent d’églises près de chez vous. Vous verrez qu’il ne faut pas se décourager et que la belle liturgie existe toujours et a été préservée.
    Des fois il faut mieux faire 50km aller-retour pour une messe que de subir du n’importe quoi.
    quelques liens:
    http://www.icrsp.org/00Apostolats/ProvFce.htm
    http://www.fssp.be/

  4. Kris Vancauwenberghe dit :

    Yves, c’est de la profanation au sens premier du terme. Cet homme en croix n’a rien de sacre. Ce n’est pas un Christ, et ce personnage est sexualise par ce bloc de bois incongru, qui accentue la nudite beaucoup plus qu’il ne la cache.
    Si vous comprenez le neerlandais, vous verrez dans les explications donnees par le cure-doyen et par le conference episcopale, qu’il s’agit de banaliser les sacrements, de les profaner au sens premier, les traiter comme des choses profanes.

  5. SAURAT jean-paul dit :

    Si vous aviez ecoute l’eveque Podvin pote parole vous auriez compris que les Catho doivent admettre toute ces insultes a ce que
    nous croyons

  6. J.M. RICHIER dit :

    La christianophobie est en route et va se généraliser dans toutes les occasions, alors que dans le même temps et curieusement, l’islam est épargné.

    De ce point de vue l’attitude de ce qu’on appelle l’Europe est exemplaire.

    Cela doit nous inciter plus que jamais à nous constituer en groupe de pression, car individuellement nous ne pesons rien.

    Mais si nous arrivons à rassembler dans une structure officielle plusieurs centaines de milliers des nôtres, qui en ont marre de “se faire botter les fesses ” spirituellement par une bande de jeanfoutre qui ne sont forts que de notre faiblesse, peut-être le mépris dont nous sommes collectivement l’objet reculerait.

  7. J.M. RICHIER dit :

    J’ai oublié de préciser que dans les “jeanfoutre” que j’ai évoqués, il y a malheureusement nombre de ceux qui se prétendent nos pasteurs, et qui feraient mieux de se recycler spirituellement.

  8. Benoît Lobet dit :

    Monsieur Richier, écrire cela un Vendredi Saint est le plus grand blasphème que je sache.
    “Insulté sans rendre l’insulte”, lisons-nous aujourd’hui du Sauveur.
    Vous ne comprenez pas?

  9. de la Croix Guy dit :

    dans l’Europe déchristianisée, la France est le bastion des révoltés du Concile , la Belgique terre d’indifférence religieuse et de tout d’ailleurs hors le beafteak frite ne régit que par quelques individus désunis mais je leur souhaite de tenir bon car Dieu a déjà vaincu le monde mais nous devons encore passer par la croix…
    N’hésitez pas à manifester votre sainte colère surtout à cet évêque apostat en réclamant sa suspension immédiate à Rome

  10. franz dit :

    Au vu des photos, je pense que les catholiques doivent réagir.
    Sans insultes ni provocations mais il faut réagir. Sinon, demain, ce sera pire et après-demain encore pire.
    Nous savons l’ Eglise de Belgique bien mal en point à tous points de vue et la responsabilité de ses dirigeants engagée. Comment est-il possible, d’accepter de telles choses dans son propre édifice religieux, qu’on soit évêque, prêtre, diacre ??? C’est incompréhensible…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »