Divers Jeanne smits

Congé d’accompagnement de fin de vie : danger ?

Commentaire (1)
  1. abenaton dit :

    Fin de vie : une allocation pour les aidants familiauxComment peut-on allouer une allocation de fin de vie quand on ne connait pas la date de la mort ?Limitée à 3 semaines ? Ha bon ! Et si le mourant se requinque, on fait quoi ? On interdit un bis repetita ? Faut pas jouer avec les sous de la République comme disent les Guadeloupéens !Et si le mourant meurt plus tôt, pas le bol !on pourra quand même toucher les pesos, chef ?A moins que la chose ne soit infiniment plus perfide :Et si on pouvait la connaitre, cette date de mort ?En légalisant l’euthanasie, par exemple ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »