Tribune

Le prêtre qui voulait protestantiser l’Eglise et… “les tradis”

Commentaires (2)
  1. Pharamond dit :

    Le Surnaturel est étranger à toutes ces ligues modernistes fanatisées dans les fosses du pouvoir temporel. Ils sont essentiellement politiques. Ils sont tantôt sociologues, psychologues, gourous, psychanalystes, plumitifs… La tradition apostolique ? La Sainteté ? Vous n’en entendrez jamais parler. La conversion et le Salut des âmes ? Comment cela serait-il possible dans un tel chaos de babillages séditieux et hérétiques ? C’est à défier la raison humaine et cette citation de Joseph de Maistre n’en est devenue que plus terrifiante:

    “Comme la putréfaction des grands corps organisés produit d’innombrables sortes de reptiles fangeux, les religions nationales qui se putréfient, produisent de même une foule d’insectes religieux qui traînent sur le même sol les reste d’une vie divisée, imparfaite et dégoûtante.”

  2. Denis Merlin dit :

    Ce que dit ce prêtre n’est pas entièrement faux, la doctrine de Vatican II est infaillible. Mais les partisans de Vatican II, eux, ne le sont pas eux.

    Cependant ceux qui rejettent la liberté religieuse (Dgnitatis humanae) ou la doctrine de Gaudium et spes ne confessent pas la foi catholique.

    Les “tradis” ne sont pas l’Eglise d’avant Vatican II.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »