Divers Jeanne smits

Un militant pro-vie tué par balles aux Etats-Unis

Commentaire (1)
  1. Suzanne dit :

    Selon la presse, l'accusé croyait que les étudiants de l'école secondaire où Jim Pouillon protestait ne devraient pas être forcés à regarder des pancartes graphiques.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »