Divers Jeanne smits

Hélas… peut-on aussi se vouloir “pro-vie“ avec excès ?

Commentaires (2)
  1. Yves Daoudal dit :

    Si l'accusation est vraie, ce pharmacien doit être dénoncé autant par les pro-vie que par le planning familial. Il n'y a pas seulement “abus du droit à l'objection de conscience”, il y a refus d'assistance à personne en danger.

    Si par hasard il se dit chrétien, c'est encore pire.

    C'est, en moins grave, le même phénomène que les pro-vie qui tuent des avorteurs. L'extrémisme aboutit toujours à l'absurde: on n'est pas pro-vie quand on tue, ou quand on refuse de soigner.

  2. Jeanne Smits dit :

    Tout à fait d'accord, évidemment.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »