Divers Jeanne smits

Ingérence : l’ambassadeur de France au secours de la dépénalisation de l’avortement au Nicaragua

Commentaire (1)
  1. Anonymous dit :

    Cela semble devenir une habitude. Il y avait eu en Espagne en juin 2010, une conférence sur l'avortement organisé par l'ambassade de France.
    Voilà où en est réduit notre diplomatie. Dur, dur, métier que de travailler au quai d'Orsay:Etre au service des directives onusiennes, elles mêmes au service des financiers et des industries médico-pharmaceutisues.
    Notre monde marche sur la tête.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »