Jeanne Smits

Presse espagnole : Médecins sans frontières avoue des avortements clandestins

Commentaires (2)
  1. C.B. dit :

    L’auteur de la phrase (supposée) “après moi le déluge” est généralement considéré comme un fieffé égoïste.
    Mais
    “le MSF donne priorité à la vie de la mère”
    procède de la même démarche, moi d’abord, les autres après.
    On aurait aimé une phrase porteuses d’avenir: “le MSF donne priorité à l’assistance au plus vulnérable” (en l’occurrence l’enfant à naître).

  2. e dit :

    La Gaceta fait en général un bon travail d’investigation et l’information n’est pas forcément étonnante dans la mesure où travaillant comme ONG MSF est dans la droite ligne des directives de L’ONU (avec les finances ad hoc) qui préconise “les sacrifices humains à la déesse Terre”. Evidemment les mots utilisés officiellement ne sont pas cela.
    Bravo à ceux qui ont eu le courage de parler.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »